*** Visiteuse de Ouf *** Episode 2

La suite ! La suite ! La suite !

Ah la suite… Comme j’aurai voulu avoir une appli qui puisse réguler ma température corporelle ! Alors que je ne m’y attendais pas le moins du monde, je me suis retrouvée encore plus chamboulée que si le plus bel homme au monde m’avait invitée à danser. J’ai donc pris conscience, ce week-end, que je n’étais absolument pas prête à accueillir un George Clooney ou un Brad Pitt dans ma vie. Déçue.

Marion et moi (la classe quand même de dire ça…) avons donc entamé une discussion sur l’usage du bavoir bandana, suivi d’une démonstration sur le sarouel réversible. Et en même temps que je la voyais s’extasier sur les coloris des bavoirs bandanas, mon cerveau ne voulait pas se calmer.

je lui dis quoi – que je l’adore – c’est ridicule – qu’elle est superbe – non sa casquette est pas top elle va pas me croire et puis elle doit en avoir ras le bol qu’on lui parle de son physique et puis fiche lui la paix elle ne doit rêver que de ça – la paix – mais y’a des gens autour de moi là qui voient ce que je vis ???!

AU SECOURS ! Mon organe cérébral _ qui ne fonctionne pas trop mal habituellement, non ? si ? _ ne veut plus analyser ce qu’il se passe à plus d’un mètre de moi. Le monde a disparu. Une bulle. Je suis dans une bulle avec Marion Cotillard et son bébé. Comment il s’appelle son bébé déjà ? Fille ou garçon ? Fille, elle a dit « elle ».

Oh punaise mais est-ce que quelqu’un peut ouvrir la FE-NÊ-TRE ???!!!! J’ai CHAUD !!!

  • Oui les sarouels sont assortis aux bandanas. (calme, maîtrisée… ma voix est posée… c’est quand mon prochain cours de yoga???!)
  • Mais je ne suis pas certaine de lui mettre le bandana assorti en même temps que le sarouel, me dit-elle de sa voix douce accompagnée d’une petite moue qui dit « bof ».
  • (tranquille tranquille tu restes tranquilles) Je suis bien d’accord, le total look Bambi, c’est un peu trop, mais on retourne le sarouel et hop, il y a juste un petit rappel du bandana sur le revers de la jambe et…
  • Oh c’est craquant !

Sincèrement. Honnêtement. Véritablement. Je n’ai aucune idée des mots qu’elle a employés ! Ma tête a littéralement fondu sous l’effet des 92°C de température corporelle (si l’une d’entre vous développe l’appli, j’achète !)

Mais elle a aimé !!!! Et elle a pris le sarouel ! Et puis un autre. Et encore un autre et encore un autre…. Et moi j’ai cru que j’allais tourner de l’œil !

Un quart de seconde les automatismes de ma-vie-de-vendeuse-sur-les-marchés a tenté d’envoyer un flash info à mon activité pré-frontale : « BIP BIP BIP ! La cliente met le souk sur ton stand ! »

Ah oui mais là tu vois, la cliente elle fait ce qu’elle veut ! Toi, tu retournes dans la case « réflexe à la c** » et tu la fermes.

Parce qu’en fait, la cliente, elle a pas mis le souk sur mon stand. Elle a dévalisé le stand.

………………………………..

Non non, pas de suspens comme hier. Voilà ce que Marion Cotillard a choisi pour sa fille, si ma mémoire est bonne…

  • 2 bandanas double gaze
  • 3 bandanas en jersey dont le modèle qui s’appelle désormais Cap Ferret  (c’est kitsch, mais j’ai tous les droits sur les noms de mes produits 😀 !)
  • le sarouel écureuils, le sarouel banane (elle a pris le dernier), le sarouel marine et le bambi qui n’est pas sur le site. C’est pour ça qu’il faut venir aux expos. Pour les exclus Petit Pote et pour croiser Marion Cotillard sur mon stand!!!

…………………………………..

La suite?

J’ai honte de la suite ! Sa petite Louise commençait à s’impatienter. Marcel qui l’appelait depuis l’espace enfant lui avait fait dire un « je peux avoir une vie aussi ?! » digne d’une maman tout ce qu’il y a de plus normal. Mais malgré la normalité absolue de ce moment, je ne voulais pas faire durer de trop et j’ai mis les articles dans la poche un peu à la va-vite, sans prendre le soin de plier délicatement chaque sarouel… En mode marché en somme. Elle m’a tendu sa CN (oui, vous savez ces cartes bleues qui ne sont pas bleues mais noires). J’ai eu envie de faire une photo de sa CN parce que dessus c’était bien écrit « MARION COTILLARD » en majuscules boursoufflées dis donc elle a pas un nom de code pour sa CN ah ben non c’est sa véritable identité en même temps t’es c** ou quoi……….

Elle a dit non merci pour que je lui envoie son ticket de CN « par mail ou par sms ? » Raté ! J’ai pas son mail, j’ai pas son tel…

Elle a quitté mon stand. Je me suis accroupie pour reposer le terminal CB. J’ai tourné la tête vers les filles du stand à côté. Elles me fixaient. Leurs yeux sortaient de leurs orbites. Et je me suis effondrée : hilare, embrasée, heureuse.

Alors Marion, si tu me lis, pardon pour le pliage pourrit des sarouels ! Pardon pour la couleur de ma face qui devait être aussi bizarre que ta casquette. Pardon d’avoir voulu restée cool-j’ai-une-personne-normale-en-face-de-moi et de ne pas l’avoir géré du tout.

Mais surtout MERCI ! Merci d’avoir craqué sur mes créations. Ces petits produits que j’ai plaisir a imaginé et à faire confectionner avec amour ici, tout près de nous. Merci d’avoir apprécié cette proximité. Merci pour cet instant un peu hors du temps pour moi. Cela peut sembler peu de chose. Mais pour une nana comme moi, qui a construit son métier, sa vie professionnelle autour de valeurs fortes, c’est un tel retour !

Je pensais que cette histoire me ferait planer pour tout le week-end. Mais en fait, je n’ai pas encore atterri 😀

Petit pote

06 71 54 79 85
creation@petitpote.com
2 bis route de Mirebeau
33650 Martillac

Mon Panier

Besoin d’aide ?

Consultez notre aide en ligne