Petit Pote
Coucou les P’tits Potes,

A situation exceptionnelle, newsletter exceptionnelle…

Pour le dire autrement, j’ai un milliard de choses à vous dire ! Mon ado a passé son bac blanc de français via WhatsApp ce matin ; je vais faire comme lui :

je vais vous en mettre une tartine

et ce sera structuré en 5 points

(j'espère qu'il n'a pas fait 5 parties à son commentaire littéraire...)

IMG_5089

1 - Bureau fermé = atelier rapatrié

Hier matin, dès 10h, je savais que je n’aurai plus accès à mon espace de travail dans le coworking où j’ai posé mes tissus. J’ai fait fumer mes neurones pour tenter de savoir si il y aurait oui ou non maintien des services de La Poste. J’ai décidé de rester égale à moi-même : optimiste. J’ai donc pris mon courage à deux mains et sifflé flûte à cette petite voix intérieure qui me disait « tu ne vas plus pouvoir circuler dans ta maison si tu ramènes tout, et puis 3 déménagements en moins de 70 jours, ça fait beaucoup ! ».

Et j’ai déménagé mon atelier/bureau/stock.

Cela veut dire DEUX choses :
  • Je respecte strictement le confinement et cela me semble vraiment important.
  • Je suis en mesure de traiter vos commandes.
IMG_5091

2 - On pense à la suite : question de survie

Avant même de déménager mon espace de travail, j’ai fait un point avec mes fabricantes. Marine, Myriam et Barbara vont être très impactées par cette situation.

Nous avons décidé de maintenir autant que possible la production Petit Pote qui était prévue.

Impossible à cette date de savoir quand je pourrais récupérer ces productions. Impossible de savoir jusqu’à quand elles resteront opérationnelles. Mais nous faisons en sorte d’être prêtes pour le redémarrage. Vos loulous auront besoin de couvres-fesses pour les mois à venir.

Nous allons faire notre maximum pour vous fournir en sarouels et autres trucs sympas qui donnent le sourire.
IMG_5107

3 - On s’adapte : la souplesse c’est notre point fort

Et oui, les petites entreprises ont l’avantage d’être plus souple dans leurs pratiques, dans leur pilotage. Il m’a été difficile de vous envoyer une newsletter hier (alors que j’en ai reçu d’à peu près toutes les marques auxquelles je suis abonnées !) . Le service communication c’est moi, et hier, mes mains étaient au bout de mes bras de déménageuse… Impossible donc de taper une newsletter… Pour autant, aujourd’hui, je suis sans doute moins déstabilisée que Le Slip Français ou La Redoute ;-)

Mais alors s’adapter, ça veut dire quoi au juste ?
Et bien ça veut dire que j’ai dans mon salon l’équivalent de 3 années de chutes de tissus liées à ma production. Une partie est transformée au fur et à mesure en chaussons, mais il en reste de la chute !!! Et vous savez quoi ? Il semblerait qu’il y ait une pénurie de PQ dans les rayons des supermarchés. Je n’ai pas regardé les rayons couches… mais j’imagine que les cotons aussi ont été dévalisés. Et je suis persuadées que vous être déjà nombreux(ses) à utiliser des lingettes zéro-déchets pour : nettoyer les fesses de bébé, vous démaquiller, nettoyer la maison… Alors ce temps confiné va me permettre de faire chauffer la machine à coudre (on dit la MAC dans le jargon) et de vous fabriquer des lingettes avec des motifs de ouf ! Ceux des collections Petit Pote. Attention, vous allez voir ressortir des motifs oubliés. Coups de cœur assurés !

J’ai également récupéré des chutes plus anciennes. Et si parmi vous, il y a des besoins en masques de protection, je peux faire des choses. Ce ne seront pas des masques aux normes, mais ce sera toujours mieux que rien.

4BC51B07-E053-464A-9486-C0EE2551FAD7

4 - On savoure le temps libre et VOUS AUSSI

Je vais aussi profiter de ce temps qui s’offre à moi pour enfin avancer sur plusieurs prototypes que j’ai en tête : le sweat réversible, les chaussons en sherpa pour l’hiver prochain, et pourquoi pas la petite robe qui n’a toujours pas vu le jour… à suivre.

Vos idées, vos envies sont les bienvenues sur ma boîte mail.

Et je vous propose de profiter vous aussi de ce temps qui nous est offert pour photographier sans limite vos petits bouts en Petit Pote. Souvenez-vous de ma demande dans la dernière newsletter. Les photos de vos Loulous sont précieuses pour moi. Les # partagés sur Instagram permettent à Petit Pote de grandir. Et en cette période qui n’ira pas sans son lot de complications, c’est certainement la meilleure façon que vous ayez de m’aider à porter cette petite boîte qui monte : partager vos photos sur Instagram avec le #lesbebespetitpote
Ou bien envoyez-moi vos photos par email.

Vous êtes des amours !
sarouel-bebe-made-in-france-garcon-1

5 - Boutique en ligne et livraison de vos commandes

Et donc pour finir, la bonne nouvelle c’est que La Poste, même si quelques perturbations sont à prévoir, va continuer d’honorer sa mission dans la distribution des colis et courriers. Je vais donc pouvoir honorer vos commandes. Les stocks de la boutique en ligne sont à jour (enfin je crois) et ce stock-là peut donc être commandé.

La production des sarouels d'avril devrait suivre son cours correctement grâce à Myriam et Barbara qui vont faire tourner leur atelier en s’y rendant à tour de rôle. Leur client principal (qui n’est pas Petit Pote) est malheureusement totalement à l’arrêt. Elles ont donc du temps pour les sarouels et les bandanas. La question reste : la commande de tissu en réassort (les jaunes moutarde, les vert & vert, les roses marsala….) va-t-elle être livrée ?

On croise les orteils des doigts tous ensemble !!!

doigtscroises copie

♡ Petit conseil de consomm'acteur :

Un grand merci pour tous vos messages de soutien. A mon tour de vous le dire :

prenez soin de vous !

Et je sais qu’il y a parmi vous du personnel soignant.
Je n’ai qu’un seul mot mais je le dis de tout mon cœur :

MERCI

instagram facebook website